14 avril 2008

7# Bienvenue chez les "shti-nistres"

Enfin on y est arrivé, l'équipe de sinistres est constituée. Elle est composée de 15 gens sinistres, 8 magiciens et 7 magiciennes, parité oblige. Quoiqu'en y regardant de plus près, pour qu'il y ai parité, il doit y avoir un magicien qui doit être magicienne également, car parité il n'y aurait pas. Je vous laisserai le soin de trouver lequel d'entre eux est à voile et à vapeur, une fois que j'aurai passé au trombinoscope, chaque membre qui compose le conseil des sinistres. Ne vous inquiétez pas, le trombinoscope n'est pas un examen médical et même si on doit y regarder de plus près, on ne va pas être obligé de mettre le nez dans des endroits que l'on pourrait juger nauséabonds.

Ah, j'oubliais, on a aussi les valets, enfin les secrétaires d'état. Bon alors eux, ils sont nombreux. A chaque renouvellement "sinistèriel", ils se multiplient comme les lapins après chaque saison des amours. Ils devraient éviter de renouveler le sinistère au printemps, car au rythme où va la reproduction, les caisses du royaume seront rapidement vides et le bon temps des réceptions entre dignitaires de haut rang, sera révolu. Non les sinistres ne vous inquiétez pas, je déconne, vous n'allez pas être obligé de bouffer des sandwichs jambon beurre tout de suite, faites confiance aux con-tribuables.

Maintenant que l'on a fait le tour de la question, revenons en au trombinoscope qui va passer au crible les membres du gouvernemen(teur). On commencera d'abord par le chef et ensuite on fera le reste. Ah j'allais encore oublier, aujourd'hui on va s'occuper des mâles et demain on s'occupera des femelles. Et oui ce sont deux espèces différentes et on ne mélange jamais les torchons avec les serviettes. A savoir que les mâles on les appelle les "Sarcaustiques" et les femelles les "Sarcauzettes". Donc aujourd'hui, on fait les "Sarcaustiques".

Le premier sinistre est : François FUYON. C'est le grand chef de la tribu ou de l'attribut c'est comme vous voulez. Il dirige, il décide, il oriente, il fait tout quoi !!! Il a d'énormes responsabilités, y'a qu'à voir les valises qu'il a sous les yeux. En plus ce mec c'est une véritable pointure dans l'art de communiquer. En effet, c'est le genre d'individu qui va dire au peuple que les caisses sont vides tout en tenant de sa main droite un toast de caviar et de sa main gauche un verre de champagne. C'est le chef du gouvernemen(teur).

Ensuite on trouve le sinistre de l'air qui sent bon et de la pelouse, qui se nomme : Jean-Louis BORD-L'EAU. Un pro des réceptions et de l'apéro. C'est le sinistre qui aime prendre l'air (de face), y'a qu'à voir sa coupe de cheveux et la tenue de son costar qui est toujours froissé. Si il n'était pas sinistre, on croirait qu'il est normal.

Maintenant on retrouve le sinistre des affaires "lève tard", que l'on appelle : Bernard COUCHE-NERF. C'est le toubib de service. Quand le monde est malade, c'est lui qu'on appelle. Il prescrit à grands coups de morale des remèdes pour ceux qui ont faim. Si ça ne leur rempli pas l'estomac, en tout cas, ça les occupes. Avant il était à gauche, maintenant il est à droite, ou bien au milieu, enfin on sait plus. C'est un type qui quand il vous reçoit parce que vous avez quelque chose, il vous débarrasse de tout ce que vous avez, cet à dire 23 euros (le prix d'une consultation).

Là, on s'attaque à un morceau (pas de bravoure) qui est le sinistre du problème "lève tard" et des voyages en avion gratuits, qui est : Brice HALTE AU FEUX. Celui-là, il veut ramener tout le monde à son domicile, même ce qui n'en n'ont pas de domicile. En plus il veut faire des prises de sang à ceux qui ne savent pas où ils habitent. Il fait dans le transport humanitaire gratuit. Vue les compétences et le nom du mec, on aurait dû lui donner plutôt, le sinistère de la flamme olympique. Attention, avec lui, il vaut mieux être en règle et être dans ses petits papiers (d'identité).

On continue avec le sinistre de la terre qui colle aux bottes en caoutchouc, qui est : Michel BAR-NIAIS. Belle allure, toujours propre sur lui, sourire éclatant, haleine fraîche, la voix douce, un discours mondain, la classe ; l'homme qui a le profil du poste, une vraie tronche de premier de la classe. Quitte à froisser ses dé-tracteurs, dont je tairais la marque, je trouve qu'il colle aussi bien, que la terre aux bottes en caoutchouc. Ce type, c'est les quatre saisons de Vivaldi. En effet, il est grand comme une asperge (légume d'hiver) ; quand il cause, il se fait la cerise (fruit du printemps) ; au moment des vacances il a la pêche (fruit d'été) ; et à chaque fin de mois, il vendange (moisson d'automne), y'a qu'à voir son portefeuille. Non vraiment, c'est le maraîcher de France, une vraie distinction à lui tout seul. Il est aussi raide qu'un piquet d'acacia, qui sert de tuteur à un plant de tomate en pleine croissance.

Ah, on arrive au sinistre du travailler plus pour gagner plus, qui se nomme : Xavier BETE-RARE. Il est unique dans son genre. C'est le genre de mec, qui avec son regard de chien battu, va vous faire croire que vous allez gagner plus en bossant plus. Comme on ne le croit pas, mais qu'il nous regarde avec ses yeux mouillons et bien on prend pitié et on le laisse dire pour ne pas le rendre tout triste. Bientôt, il va avoir la lourde charge d'annoncer au peuple, que dorénavant la durée légale du temps de travail va obliger les gens à bosser à mi-temps, c'est à dire, 12 heures par jours. C'est lui qui est chargé de remettre le royaume au travail. Pour le coup, c'est lui qui va avoir du boulot, faute d'en trouver aux autres. Bon courage Xav... on est de tout coeur avec toi, surtout que c'est toi qui va expérimenter le travail à mi-temps. Vue sa tête, on sent bien qu'il est con-vaincu d'avance.

Haaa, on s'attaque au pachyderme (le mammouth), le sinistère du coup de baguette sur les doigts à chaque faute d'orthographe, qui est géré par le bien nommé : Re-Xavier DARGOSSE. Quand on parle de pachyderme, lui c'est du lourd. Il est originaire d'une lointaine contrée située dans le sud-ouest du royaume, dont la capitale est Bergerac. Mais attention, il ne faut pas le confondre avec le héros local qui est Cyrano de Bergerac, lui c'est plutôt, six cageots de merde en vrac. Pour en revenir à son passe temps favori, il est chargé par "le petit homme" de remettre les enfants du royaume dans le droit chemin, parce que quand les enfants ne sont pas sur le bon chemin, on dit qu'ils font l'école buissonnière. Donc ils en ont fait la priorité des priorités, et pour se faire, ils ont décidé de supprimer onze mille emplois de correcteurs de fautes d'orthographe. Bien vue, ça c'est de la gestion, les enfants vont pouvoir s'auto évaluer faute de correcteurs et ils seront de fait, plus rapidement autonomes. L'enfant est au coeur du système et le correcteur au chômage. Mais qui va s'occuper des gosses me direz vous ? Et bien, ceux qui restent, c'est quand même pas compliqué. Réfléchissez un peu. Stop, vous avez eu assez de temps. Pour pouvoir donner plus de travail à ceux qui travaillent déjà, et bien c'est simple, vous en mettez onze mille au chômage et le tour est joué. Bravo, fallait y penser et vive la pensée unique.

Tiens voilà le symbole de l'ouverture, le sinistre de la bataille et de la "défonse" qui s'appelle : Hervé MAUX-REIN. Si au printemps on entend  le bruit du frelon dans la glycine, de lui on pourrait dire qu'au printemps au moment des élections, quand il arrive, on entend le bruit du félon. Demandez à François BAYOU, le magicien chef de la troisième école de magiciens qui est l'école du milieu, celle de ceux qui sont ni pour ni contre bien au contraire. Lui il sait pourquoi aujourd'hui il souffre de maux de reins. Amis de la trahison bonjour, vous avez un sinistre qui vous représente.

Pour finir enfin, on va se préoccuper du sinistre de la comptabilité et de ceux qui sont payés à rien foutre, selon "le petit homme", le mal nommé : Eric BEURK. Le comptable de la bande. Quoi dire sur lui, sinon que du mal. En fait, il est chargé de nous faire gagner plus quand on bosse plus. Quand on lui demande, mais où est l'argent qu'on nous doit, il nous répond toujours : "Les caisses sont vides, mais j'ai les poches pleines d'idées, alors soyez patient, occupez-vous de remplir les caisses, je m'occupe des idées". Voilà, ce mec le jour où il n'a plus d'essence, il remplira le réservoir de sa bagnole avec des idées. Et oui quand on n'a pas de pétrole, il vaut mieux avoir des idées et lui, il n'en manque pas de pétrole.

Je sais, ce fût un peu long et je m'en excuse, mais bon le trombinoscope ce n'est pas rien, surtout quand on s'occupe d'individus de ce calibre. Il y aurait tant à dire sur les uns et les autres, et puis si cela ne vous va pas vous n'avez qu'à vous en prendre au petit homme, c'est quand même lui le responsable de tout ce beau monde.

Salut et à la prochaine, pour un trombinoscope très féminisé qui concerne les "sarcauzettes", rien que le nom m'amuse !!! 

Posté par toutou821 à 18:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur 7# Bienvenue chez les "shti-nistres"

    Tiens, ça m'apprendra à lire tes messages dans l'ordre ! T'avais fait les hommes en 1er. lol C'est excellent....
    Biz

    Posté par Valérie, 18 avril 2008 à 23:40 | | Répondre
Nouveau commentaire